LE GRAND CHAMARANDE,

PROJET DE MIONE

 

 

Médité depuis 5 ans par Auguste Mione et présenté le 20 avril 1968, ce projet prévoit de construire des équipements et des logements sur un quart du territoire communal et de maintenir une zone d’espaces verts et sensibles sur le reste de la commune.

 

Le schéma d’aménagement est prévu pour un minimum de 5000 habitants dans 1300 logements. Chamarande compte alors 863 habitants. 

 

La ville d’Etampes est amenée à développer fortement son industrie et ses logements. Chamarande doit en être une ville-relais pouvant attirer des sociétés du secteur tertiaire, en leur offrant des équipements de pointe.

 

De plus, l’installation prochaine de la préfecture à Evry va accentuer l’importance de la vallée de la Seine. 

 

Mione.jpg

 

 

L'habitat :

Des habitations individuelles, petits collectifs bas au milieu des arbres, ainsi que des centres de séjours collectifs pour des stages, colloques ou séminaires seront construits.

 

Le village étant enserré entre la voie ferrée et le parc du château, on ne peut construire au sud de la voie ferrée que 100 à 150 logements, dans la partie du parc qui est la plus éloignée du château.

 

Les terres labourables au-delà de la route de Chagrenon étant à préserver, les habitations seront donc construites sur le plateau, en bordure de la ligne de crête, tournées vers le village.

 

Une première tranche de travaux prévoit 250 logements et 400 places de parking sous le Belvédère avec liaison téléphérique, escaliers et rampes.

 

Une 2ème tranche place 350 logements entre la route de Torfou et le chemin de l’Adresse.

 

Des équipements scolaires :

Ecoles maternelles, écoles primaires, collège.

Des équipements de loisirs :

Plan d’eau de 5 hectares aménagé sur la Juine pour l’apprentissage de la voile.

 

De l’autre côté de la route de Chagrenon, 24 hectares marécageux seront dédiés à la pêche et au canoë.

 

Promenades à pied et à cheval dans les bois.

 

Petit parc naturel dans le site classé des Roches et Bois de Chamarande.

 

Centre hippique au lieu-dit « les Hautes Communes ».

 

Ecole d’escalade dans les rochers.

 

Des équipements sportifs :

Piscine correspondant aux besoins d’une ville de 5000 habitants, stade avec tribunes, gymnases, nombreux terrains de jeux (tennis, volley-ball…).

Des équipements divers :

Maison des Jeunes et de la Culture, avec salle des fêtes et salle de spectacle ; théâtre de verdure ; nouvelle mairie.

 

Les aménagements :

Rattachement à la RN 20 par l’échangeur d’Etréchy Sud, aménagement du carrefour de Bel-Air avec terre-plein central, reprise des chemins vicinaux.

 

Recherche de nouvelles sources d’eau potable par captage. Nouveau château d’eau de 1000 m2 (contre 49m2 pour le château d’eau existant) au lieu dit le Bois l’Abbé. Canalisations nouvelles.

 

Station d’épuration à oxydation totale prévue pour 5000 habitants enterrée avec rejet des eaux épurées dans la Juine.

projet_aménagement_Mione.jpg

 

 

Approuvé à l’unanimité par le conseil municipal de Chamarande puis par la sous-préfecture, le projet est exposé à la population le samedi 15 février 1969 au centre médico-social Mione. Il est finalement abandonné lors d'un référendum en 1970.