L'ANCIENNE GENDARMERIE

ET L'ANCIENNE POSTE

 

 

Sur la place de la gare, deux bâtiments datant du début du XIXème siècle étaient à l'origine occupés par la famille de la baronne Chauvel.

 

Ils disposaient à l’arrière d’une grande cour avec jardin et verger dont les limites se situaient au pied du coteau. L’arrivée du chemin de fer a fait disparaître cette cour : il s'agit de l'actuelle place de la gare.

 

C’est en 1863 que le Duc de Persigny obtient d’y installer une gendarmerie.

Puis une poste est ouverte en 1864 dans le bâtiment à l'arrière plan.

 

 

 

Le 11 juin 1922, le Docteur Laurent Amodru, maire de Chamarande et député de Seine et Oise, fait don à l'Etat de l'intégralité de ces bâtiments après restauration complète. Il souhaite ainsi maintenir la gendarmerie et le bureau de poste dans la commune. L'Etat en assurera l'entretien. 

 

En 1981, ces deux bâtiments ont été recensés par le ministère de la Culture dans le cadre de l’inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France.

 

Les travaux réalisés ont permis de conserver les caractéristiques architecturales. La maison située au premier plan comporte un escalier à deux volées convergentes. La toiture en tuiles plates est à pavillon avec un épi de faîtage.

 

Dans le bâtiment au second plan, on note la présence de modénatures (corniche, chaînage). Le toit à la mansart à croupes est en ardoises et comporte quatre lucarnes et deux majestueuses souches de cheminées en briques. Le portail est décoré d’assises horizontales sur les parois latérales et il est couronné d’un fronton classique. Au-dessus, on note la présence d’un œil de bœuf.