LA POMPE DE LA GARE

 

 

En 1885, la commune vote la construction d’une pompe à eau à proximité de la gare.

 

Après avoir constaté que les eaux du puisard de la pompe retombaient dans le puits, le conseil municipal décide en 1928 de construire un caniveau à ciel ouvert pour permettre l’écoulement des eaux.

 

La délibération du 4 novembre 1937 nous apprend que des touristes se lavant à proximité de la pompe située place de la gare et les eaux polluées risquant de contaminer le puits, il sera apposé sur la pompe une pancarte portant l’inscription « défense de se laver à cette pompe sous peine d’amende ».

 

En 1954, cette pompe est remise en état après avoir été détériorée.

En 1961, la commune fait ajouter la mention « eau non potable» sur la pompe car « l’eau distribuée dans ces pompes ne présente pas une garantie absolue d’hygiène ».