LA GARE

 

En 1855, alors qu'il n'existe à Chamarande qu'une halte et des quais, un ingénieur de la compagnie des chemins de fer indique que « le village a acquis assez d’importance pour mériter sinon une station au moins un dépôt de billets à la maison de garde ».

 

A la demande des élus, et notamment du duc de Persigny, propriétaire du château et ministre de Napoléon III, une gare est ouverte en 1862 malgré les réticences de la compagnie.

 

Le logement du chef de gare était situé au-dessus de la salle des voyageurs.

 

En 1910, les maraîchers chamarandais envoyaient à Paris par le train fraises, cerises, asperges, haricots verts, etc. Les carrières y expédiaient, elles, des tombereaux de pavés.

 

 

 

La gare dispose d’un étage avec trois travées régulières. La toiture est à deux versants avec rive en saillie (prolongement des versants au-delà de l’aplomb d’un pignon) permettant de protéger le mur pignon.

 

La ligne Paris-Orléans

 

 

La ligne de chemin de fer Paris-Orléans est la première ligne de plus de cent kilomètres construite en France. Les travaux ont été réalisés entre 1841 et 1843 sous la direction de l’ingénieur Adolphe Jullien.

Cette voie ferrée devait traverser le domaine du château. Les propriétaires s’y étant opposés, il est finalement décidé que le chemin de fer passera à mi-hauteur du coteau.

Le paysage de Chamarande est complètement bouleversé par l’arrivée du train : une tranchée sectionne le village en deux parties, des propriétés sont amputées de leur terrain, des talus apparaissent.

La ligne entre Lardy et Étampes est la plus difficile à réaliser : les tranchées sont creusées dans des sables de grès très fins qui sont emportés par le vent sur les rails, aveuglent les mécaniciens et détériorent le matériel. On recouvre alors les talus de terre végétale. Près de Chamarande, ce sont des sables mouvants entraînés par les eaux de source qui nécessitent des lignes de pieux et des murs de soutènement jointifs.

En 1861, en une heure, on parcourait en moyenne 15 à 20 kilomètres.

En 1904, la ligne passe de deux à quatre voies de Paris à Brétigny puis en 1910 jusqu'à Étampes.

La ligne Paris-Orléans est électrifiée entre 1923 et 1926.

Depuis le 26 septembre 1979, cette gare est desservie par le RER C.

 

L'inauguration de la ligne

Le 2 mai 1843, à 6 h 30 du matin, mille cinq cents invités sont répartis dans quatre convois de quatorze à seize voitures remorqués chacun par deux locomotives. Ils vont parcourir la nouvelle ligne de chemin de fer de Paris à Orléans. Ils quittent en fanfare le quai de la gare d'Austerlitz dans un nuage de fumée. Les départs sont échelonnés de 30 min en 30 min. 

 

Les ducs de Nemours et de Montpensier, fils du roi Louis-Philippe, ainsi que les ministres, administrateurs, législateurs, ont pris place par sécurité dans le dernier – ralliant Orléans à la vitesse de 40 km/h ! 

 

Ce premier tronçon est ouvert au trafic le 5 mai 1843.

 

Les plaques commémoratives dans la gare

 

A la Mémoire de Roger COUTANT

Chef de Station à CHAMARANDE

Tué en Service le 28 février 1949

En Tentant de Sauver un ENFANT

De 9 ans ½ en Danger sur la Voie

Les Cheminots de Chamarande

 

A la mémoire
des agents de la SNCF

tués par faits de guerre

1939-1945

Bouchillou René…facteur mixte